Article L'argus PRO : Le groupe Andreani a doublé son chiffre d'affaires entre 2015 et 2016

Article L'argus PRO : Le groupe Andreani a doublé son chiffre d'affaires entre 2015 et 2016

Article publié le 12/04/2017.

classé dans : La presse parle de nous

Suite aux reprises des concessions Renault de Grasser et Opel de Knoch, le distributeur a fait bondir en un an son chiffre d'affaires de 58 à 120 millions d'euros.

Ce sont les fruits de la croissance. Les multiples acquisitions du groupe Andreani en 2015 et 2016 se reflètent aujourd'hui positivement dans ses comptes.

Flashback. Créé en 2000, le groupe de Christian Andreani qui représentait déjà Opel dans le Haut-Rhin (68) a enclenché une dynamique avec cette marque en janvier 2015, avec la reprise d’une concession Opel à Saverne (67) au groupe Knoch, laquelle a aussi accroché le panonceau Kia. En février 2015, il a ajouté Hyundai à son offre sur Colmar (68), dans ses anciens locaux Chevrolet, mitoyens de ceux d’Opel.

Grandir avec Renault et Opel

Puis, dans un mouvement spectaculaire, le groupe a doublé de taille au printemps 2016 avec la reprise de trois concessions Renault-Dacia au groupe Grasser à Sarreguemines, Sarrebourg et Saverne (l’affaire de Saverne représentant également Nissan). Le distributeur a ainsi mis la main sur un potentiel supplémentaire de 2000 véhicules neufs (1400 Renault, 500 Dacia et 100 Nissan), générant bon an mal an 60 millions d’euros de chiffre d’affaires. En octobre 2016, il rachète encore trois autres concessions Opel au groupe Knoch (900 VN par an et 42 salariés), deux de ces affaires étant situées à Strasbourg, la troisième  Haguenau. Il finalise ainsi sa représentation de la marque à l’éclair dans le Bas-Rhin. Enfin, en 2017, le groupe de Christian Andreani a poursuivi sur sa lancée en améliorant sa couverture avec Kia en Alsace. Il a ainsi repris la concession Alsace Auto de Colmar (68). Cette dernière a été rabaptisée Karline, appellation que portent déjà ses affaires Kia de Monswiller-Saverne(67) et Mulhouse (68) qui représentent un potentiel de quelque 600 VN par an.

Les bons comptes de 2016

Fort des marques Renault, Dacia, Nissan, Opel, Hyundai, Kia et Lotus, le groupe qui emploie désormais 280 salariés, a immatriculé 4000 VN et 3000 VO en 2016. Il a réalisé 120 millions d’euros de chiffre d’affaires, intégrant de ce fait le Top 100 des plus grands distributeurs automobiles de l’Hexagone. Confiées à la direction générale de Philippe Poirier, les affaires Renault, Dacia et Nissan reprises ont été redynamisées et affichent en 2016 "une rentabilité équivalente à la moyenne du réseau Renault". Quant aux performances commerciales, « pour chacune des marques, elles sont plutôt supérieures à la moyenne du réseau ». Au niveau de l’ensemble consolidé, malgré d’importants investissements dans l’immobilier, le groupe a dégagé une appréciable rentabilité de 1,5% avant impôt, une performance, supérieure aux prévisions.

Perspectives 2017

Pour cette année, Christian Andreani compte immatriculer 5300 VN et 4000 VO à particuliers générant un chiffre d’affaires de 150 à 160 millions d’euros. D’ici à cet été, le groupe va investir dans un call center, vente et après-vente, et ouvrira une école de vente interne. Au cours du second semestre, il mettra en place une nouvelle organisation pour développer l’activité VO, notamment au travers d’un sourcing élargi grâce à la création d’un poste d’acheteur et à une préparation au niveau du groupe. Un projet digital est également en cours. 

Retrouvez l'article sur le site pro.largus.fr

Contactez-nous pour obtenir plus d'informations.

Laisser un commentaire